The Office (US) est une série américaine qui a été diffusée sur NBC de 2005 à 2013. C’est une comédie sous forme de documentaire parodique, ou « mockumentary » qui suit la vie de plusieurs employé·e·s d’une société de vente de papier appelée Dunder Mifflin. Pour la définition de mockumentary, vous trouverez facilement en faisant une petite recherche sur le web !

La branche de Dunder Mifflin basée à Scranton est supervisée par Michael Scott (Steve Carrell, The Big Short, Crazy Stupid Love) qui est un patron complètement déjanté que ses employé·e·s supportent tant bien que mal. Il est secondé par Dwight (Rainn Wilson) qui cherche par tous les moyens à se faire bien voir par Michael et qui voudrait également être son meilleur ami.

Pour vous donner une idée du genre d’humour de The Office, voici quelques scènes en VOSTFR:

Michael et Toby

Premiers secours

L’incendie de Dwight

♠ Pourquoi je regarde The Office

Le mockumentary. L’idée de suivre le quotidien des employé·e·s et de les interviewer sur ce qu’ils pensent et ressentent, sur ce qu’il se passe au bureau, est parfois déconcertante pour certains. Ce n’est pas tout le monde qui apprécie une série qui brise le quatrième mur ! Mais pour moi, ça fonctionne. Le mockumentary aide énormément le côté comique de la série et nous permet d’en apprendre davantage sur les personnages puisqu’on ne les voit que très rarement hors du bureau.

La face cachée des personnages. Dans une comédie, la plus grande partie de l’humour repose sur la façon dont sont écrits les personnages. Parfois, le développement reste superficiel et le personnage n’est rien de plus qu’une caricature. The Office utilise d’ailleurs cette facilité scénaristique avec Kevin (grand, gros, idiot), Meredith (dévergondée, alcoolique, dégoûtante) ou Creed (le plus âgé, à la ramasse, criminel).

Mais The Office en dévoile un peu plus sur les personnages plus centraux. Les blagues stupides de Michael et la façon dont il s’efforce d’être « le meilleur patron » trahissent son besoin profond d’être aimé. Dwight, malgré sa rivalité avec Jim et son dédain apparent pour ses collègues, voit en eux une seconde famille. Jim et Pam commencent la série en tant qu’amis mais les sentiments amoureux s’emparent rapidement d’eux et le mockumentary nous permet de suivre l’évolution de leur relation au fil des saisons.

L’humour. The Office enchaîne les nombreux gags et les situations cocasses, nous amène à détester Michael Scott un moment pour l’aimer à nouveau dans la scène suivante. L’humour parfois franchement lourd est ce qui fait le charme de la série.

 

En bref, The Office est une série qui a trouvé son équilibre après la courte première saison et qui offre des moments vraiment sympathiques quand on cherche quelque chose de léger à regarder.

L’article pourra être mis à jour si d’autres pensées me viennent.

Note de recommendation : 8/10

 

Publicités